mardi 23 juillet 2013

Les fleurs et bêtes sauvages du Domaine national de Marly-le-Roi (sortie du 21 juillet 2013)


Nous étions dimanche 21 juillet dans le parc du Domaine national de Marly-le-Roi.

Par cette chaleur caniculaire, nous étions à l’abri dans le sous-bois, dont le sol s’avère très humide au vu de la végétation qui y pousse !

La fin de la balade s’est tout de même poursuivie sous le soleil, le bosquet ayant été défriché pour partie.

Nous avons fini la sortie dans le parc du Domaine, dans les jardins à la française, que l’on pouvait apercevoir depuis le haut de la partie boisée.



Vous retrouverez ci-après les plantes, gastéropode (escargot) et autres arthropodes (insectes et arachnides) tels que nous les avons rencontrés au fur et à mesure de la balade :




Partie boisée, sous-bois humide, lisière de bois :






Circaea lutetiana L., Circée de Paris, Onagracées (Oenothéracées)









Epilobium, Épilobe, Oenothéracées




Les feuilles de cet Épilobe sont tomenteuses (couvertes de poils courts et serrés).









Epilobium hirsutum L., Épilobe hérissé, Oenothéracées










hypothèse d’identification: Epilobium montanum L., Épilobe des montagnes, Oenothéracées



Les feuilles de cet Épilobe sont glabres (dépourvues de poils).












Cirsium palustre (L.) Scop., Cirse des marais, Astéracées








hypothèse d’identification : Escargot des jardins (Cepaea hortensis O.F. Müller), gastéropode de la famille des Helicidae











Geum urbanum L., Benoîte commune, Rosacées







Stachys sylvatica L., Épiaire des bois, Lamiacées








Rumex, Oseille, Polygonacées








Mycelis muralis (L.) Dumort., Laitue des murailles, Laitue des murs, Astéracées






Prunella vulgaris L., Brunelle commune, Lamiacées









Lycopus europaeus L., Chanvre d'eau, Lycope d'Europe, Lamiacées








devant le Lycope d’Europe






Cucullie de la Scrofulaire (Shargacucullia scrophulariae Denis & Schiffermüller)-Noctuidae




le papillon de la Cucullie de la Scrophulaire :




(source : http://www.myheimat.de/lehrte/natur/cucullia-scrophulariae-shargacucullia-scrophulariae-braunwurz-moench-m1666252,1939297.html)







Scrophularia nodosa L., Scrofulaire noueuse, Scrophulariacées






Plantago major L., Plantain à larges feuilles, Plantain majeur, Grand plantain, Plantaginacées






Téléphore fauve (Rhagonycha fulva Scopoli)-Cantharidae sur Brachypode des bois






Brachypodium sylvaticum (Huds.) P.Beauv., Brachypode des bois, Poacées






Chrysolina polita L., coléoptère de la famille des Chrysomelidae



Cet insecte a pour biotopes les lisières, talus, berges et autres lieux humides où croissent les menthes (Mentha L.), le Lycope (Lycopus europaeus L.) et le Lierre terrestre (Glechoma hederacea L.) dont se nourrit la larve.



(sources :

Insectes de France et d’Europe occidentale, Michael Chinery, Editions Flammarion, Paris, 2012

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrysolina_polita)



Et justement, celui-ci était un pied de Chanvre d'eau ou Lycope d'Europe !:






Chrysolina polita L. sur Lycopus europaeus L., Chanvre d'eau, Lycope d'Europe, Lamiacées






Mercurialis perennis L., Mercuriale vivace, Euphorbiacées






Carex sylvatica Huds., Laîche des bois, Cypéracées






Melasis buprestoides L.-Eucnemidae sur Scrofulaire noueuse



Ce taxon est protégé ou soumis à réglementation. Il est inscrit sur la Liste rouge européenne des espèces menacées de l'UICN (International Union for Conservation of Nature) (2012).



(source : http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/11406)









hypothèse d’identification:

Hypericum hirsutum L., Millepertuis velu, Hypéricacées

Hypericum desetangsii Lamotte, Millepertuis de Desétangs, Hypéricacées








devant le Millepertuis






Juncus effusus L., Jonc épars, Jonc diffus, Joncacées








Mentha, Menthe, Lamiacées






Eupatorium cannabinum L., Eupatoire chanvrine, Astéracées






Symphytum officinale L., Consoude officinale, Boraginacées






Solidago canadensis L., Solidage du Canada, Astéracées























Agrimonia eupatoria L., Aigremoine eupatoire, Rosacées









Carex, Laîche, Cypéracées










épillets mâles




épillet femelle



Carex, Laîche, Cypéracées













Carex, Laîche, Cypéracées









Carex, Laîche, Cypéracées









Polygonum, Renouée, Polygonacées





 

Juncus, Jonc, Joncacées






Corylus avellana L., Noisetier, Coudrier, Corylacées ou Bétulacées








champignon







Rubus groupe fruticosus, Ronce des bois, Rosacées








hypothèse d’identification : Phleum pratense L., Fléole des prés, Poacées







Centaurium erythraea Rafn, Érythrée petite centaurée, Gentianacées







Lotus pedunculatus Cav., Lotier des marais, Fabacées








épillet mâle




épillet femelle



Carex, Laîche, Cypéracées









Carex, Laîche, Cypéracées








champignon







Potentilla reptans L., Potentille rampante, Quintefeuille, Rosacées





Potentilla anserina L., Potentille des oies, Ansérine, Rosacées:




dessus de la feuille




dessous de la feuille



Les feuilles de la Potentille des oies, en rosette, sont vertes ou grisâtres dessus, argentées dessous, pennées, avec 15-25 folioles majeures, oblongues, en général séparées par des folioles plus petites.


 



Clairière, espace défriché, ouvert :








vue sur la terrasse du château







Senecio jacobaea L., Séneçon jacobée, Astéracées











Cirsium vulgare (Savi.) Ten., Cirse commun, Cirse lancéolé, Astéracées






Leste (Lestes)-Lestidae



Le Leste est une Demoiselle, insecte faisant partie de l’ordre des Odonates, et du sous-ordre des Zygoptères.

Hypothèses d’identification pour cet individu :

Leste fiancé (Lestes sponsa Hansemann)-Lestidae



Le Leste fiancé est protégé ou soumis à réglementation. Il est inscrit sur la Liste rouge européenne des espèces menacées de l'UICN (International Union for Conservation of Nature) (2012).



(source : http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65208)



ou :



Leste dryade, Leste des bois (Lestes dryas Kirby)-Lestidae…



Le Leste dryade est protégé ou soumis à réglementation. Il est inscrit sur la Liste rouge européenne des espèces menacées de l'UICN (International Union for Conservation of Nature) (2012).

Il est aussi inscrit sur la liste des insectes protégés en région Île-de-France.



(source : http://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/65214)






 

clairière







Juncus conglomeratus L., Jonc aggloméré, Joncacées







devant le Jonc aggloméré








clairière






Koeleria pyramidata (Lam.) P.Beauv., Koelérie pyramidale, Poacées








clairière






Veronica officinalis L., Véronique officinale, Scrophulariacées ou Plantaginacées








clairière








toile en nappe pourvue d'un entonnoir confectionnée par une araignée : Agelena labyrinthica Clerck, une aranéide de la famille des Agelenidae






Il a suffi de toucher légèrement cette dernière pour la voir apparaître :







Agelena labyrinthica Clerck, aranéide de la famille des Agelenidae




Cet individu semble être un mâle car il a des pédipalpes renflés au bout.



Les pédipalpes sont la deuxième paire d'appendices post-oraux du prosome chez les arachnides. Ils sont homologues aux mandibules des crustacés, et correspondent aux mandibules des insectes. Ce sont des appendices comprenant six éléments : la coxa, le trochanter, le fémur, une petite patella, le tibia et le tarse.



(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9dipalpe)



Je remercie Christine Rollard, arachnologue au Muséum national d’Histoire Naturelle de Paris, pour l’identification de cette araignée !




toile d’araignée dans des Joncs épars






Ténébrion meunier (Tenebrio molitor L.)-Tenebrionidae




Les chatons mâles de Castanea sativa Miller, Châtaignier, Châtaignier commun, Fagacées :







tombent par grappes au sol !







ici, une fleur femelle entourée des chatons mâles :







Cet arbre monoïque à croissance sympodiale rapide fleurit de la mi-juin à la mi-juillet (les fleurs étant des chatons cylindriques jaunes pâles), les chatons mâles, dressés à la floraison et disposés à la base des rameaux, apparaissent les premiers, les chatons femelles se réunissent par trois et sont disposés plus au sommet.



(source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Castanea_sativa)





Carex remota L., Laîche espacée, Cypéracées







vue sur la terrasse du château





Centaurium erythraea Rafn, Érythrée petite centaurée, Gentianacées







devant l’Érythrée petite centaurée






Hypericum perforatum L., Millepertuis commun, Millepertuis perforé, Hypéricacées





Cirsium arvense (L.) Scop., Cirse des champs, Astéracées



on se dirige vers le parc…












Juncus bufonius L., Jonc des crapauds, Joncacées








devant le Jonc des crapauds













vues sur le parc














devant un pied d’Arctium minus (Hill) Bernh., Bardane à petites têtes, Petite bardane, Astéracées








vue sur la « Rivière »






Sur cette photo, on peut voir les vestiges de la « Rivière », grande cascade de 52 degrés de marbre rouge, vert et blanc, qui fut remplacée après la mort du roi Louis XIV par le « Tapis Vert » actuel, en raison du coût élevé de cet ouvert, le plus spectaculaire du parc de Marly.



Gravure du 17ème siècle représentant la Rivière :









Et dans le petit ru qui entoure le bassin :







il y avait de la Massette à feuilles larges et de la Lysimaque nummulaire :




Typha latifolia L., Massette à feuilles larges, Typhacées






Lysimachia nummularia L., Lysimaque nummulaire, Herbe aux écus, Primulacées



autour desquelles virevoltaient un nombre impressionnant d’espèces d’Odonates : Demoiselles (sous-ordre des Zygoptères) et autres Libellules (sous-ordre des Anisoptères), mais bien trop véloces pour que je puisse les prendre en photo !







devant la Massette à feuilles larges et la Lysimaque nummulaire




Enfin, à l’ombre des Tilleuls qui forment un arc de cercle autour du bassin…







… quelques pieds d’Orchidées ont trouvé refuge:








Epipactis helleborine (L.) Crantz, Épipactis à larges feuilles, Orchidacées

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire